Monday, Sep 24th

Last update11:24:16 AM GMT

    Facebook Twitter 

Revue de presse

Apple affiche une croissance insolente

  • PDF

Chiffre d’affaires, résultat net, ventes de iPhone ou de iPad… Apple casse littéralement la baraque au cours de ce troisième trimestre fiscal clos le 25 juin dernier. « Nous sommes vraiment ravis d’avoir réalisé le meilleur trimestre de notre histoire, avec un chiffre d’affaires et un bénéfice qui progressent respectivement de 82 % et de 125 % », a déclaré Steve Jobs, CEO d’Apple. « Nous sommes désormais très concentrés et enthousiastes à l’idée de mettre iOS 5 et iCloud à la disposition de nos utilisateurs cet automne. »

Le chiffre d’affaires s’est élevé à 28,57 milliards de dollars tandis que le résultat net atteignait dans le même temps 7,31 milliards de dollars (ou 7,79 dollars par action). Voici un an à pareille époque, Apple réalisait un chiffre d’affaires de 15,7 millards et un résultat net de 3,25 milliards de dollars. Même la marge brute progresse d’une année sur l’autre, de 39,1 % à 41,7 %.

Les ventes d’iPhone et d’iPad progressent respectivement de 142 % et 183 %

Sur le trimestre, Apple annonce avoir commercialisé 20,34 millions de iPhones (+ 142 % de croissance en unités sur un an). Les 9,25 millions de iPad représentent une progression de 183 % d’une année sur l’autre. 3,95 millions de Macs ont également été commercialisés (+ 14 %). Enfin, 7,54 millions de iPod ont été vendus dans le même temps (- 20 %).

La part de marché du constructeur californien atteindrait 18 % sur l’échiquier mondial en ce qui concerne les smartphones, estime IDC. Elle aurait été de 21 % en Europe de l’Ouest à la fin mars. Un chiffre qui est tombé à 18 % ce trimestre en raison de la montée en puissance d’Android.

Les ventes à l’international ont représenté 62 % de l’ensemble.

Records historiques en termes de chiffre d’affaires et de profits

Bien évidemment, Apple se déclare très satisfait de ces chiffres qui font apparaître une progression annuelle du CA de 82 % et des profits de 125 %. « Nous sommes très satisfaits de nos résultats qui ont permis de générer un cash flow opérationnel de 11,1 milliards de dollars, soit une progression de 131 % d’une année sur l’autre, » a déclaré Peter Oppenheimer, CFO d’Apple. « Si nous nous projetons sur le quatrième trimestre fiscal de 2011, nous tablons sur un chiffre d’affaires d’environ 25 milliards de dollars et sur des bénéfices dilués par action d’environ 5,50 $.

Les brevets de Nortel vendus 4,5 milliards de dollar

  • PDF

Les offres de rachat de Nortel, spécialiste des technologies de réseaux notamment qui a fait faillite en 2009, illustrent parfaitement le climat de guerre que se livrent les cadors des nouvelles technologies autour des brevets.

Finalement, c’est un consortium constitué d’Apple, de RIM, de Microsoft, d’EMC, d’Ericsson et de Sony qui a remporté les enchères. Mais c’est le portefeuille de 6 000 brevets et demandes de brevet qui, au centre de tous les intérêts, a été adjugé à 4,5 Mds$. Google et Intel, qui ont participé aux enchères, ont été évincés. Les brevets de Nortel Auraient pu servir à Google dans le cadre de ses litiges avec Oracle et, indirectement, avec Apple et Microsoft, en ce qui concerne Android. Ces brevets couvrent notamment les champs des technologies mobiles (dont la 4G), d’Internet et des semi-conducteurs. La possession de brevets clés est devenue un atout de taille dans un secteur où la concurrence est féroce. Ce consortium de circonstance pourrait se prolonger de façon implicite, ses membres s’entendant pour ne pas engager de poursuites les uns contre les autres, tout en se servant des brevets Nortel pour réclamer des accords de licence exorbitants, voire pour lancer des poursuites contre des concurrents gênants.

L’enjeu des brevets dans Le monde

Si les sommes en jeu sont aussi importantes, c’est bien dans l’espoir d’éviter soit de perdre plus d’argent lors d’éventuels procès, soit d’en gagner plus en intentant soi-même des procès ou, du moins, en en faisant planer la menace. Dans le contexte économique actuel, le brevet n’est pas un simple moyen de protection juridique mais est utilisé par certains pays comme un levier destiné à accroître leur puissance concurrent pour utiliser une technologie ». Cela peut parfois s’élever à économique dans un secteur déterminé.

II existe différents types de stratégies dites offensives comme le dépôt massif de brevets, qui, visant à constituer un « maquis de brevets », bloque les concurrents et les empêche de développer leurs innovations. Rappelons à ce propos la réaction des entreprises américaines de la Silicon Valley qui, à la fin des années 1970, se sont mises à breveter leurs inventions pour contrer la « pratique du jeu de go » lancée par certaines sociétés japonaises avec la volonté d’occuper une position concurrentielle dominante dans les nouvelles technologies.

Les plaintes grimpent de 20 % chaque année On ne compte plus les conflits liés à la propriété intellectuelle. Selon Lex Machina, une base de données sur les litiges relatifs aux brevets, citée par The Economist, le nombre de plaintes liées aux brevets a augmenté de 20 % chaque année depuis 2006, aux Etats-Unis, dans le secteur de la téléphonie mobile. Le magazine explique que la convergence des technologies que l’on trouve dans les Smartphones en est l’une des causes (ces technologies viennent d’autres industries, qui les ont brevetées). Si Apple est si présent dans ce type de conflit, cela serait dû au choc des cultures. Souvent, les professionnels de la téléphonie mobile collaborent pour innover et s’arrangent ensuite pour se partager le droit de les utiliser, alors qu’Apple préfère jouer cavalier seul. Microsoft est dans la même optique. Ces deux acteurs, connus pour leurs systèmes propriétaires, auraient également plus de mal avec les plates-formes ouvertes telles qu’Android. Le but final, explique un juriste, « c’est que la Justice impose un droit de licence au concurrent pour utiliser une technologie ». Cela peut parfois s’élever à plusieurs centaines de millions de dollars.

Un jackpot pour Microsoft

The Economist indique que les royalties versées par les constructeurs de Smartphones représentent 15 à 20 % de leur prix de vente, soit environ 50 % du coût des composants qui entrent dans la fabrication. Certaines entreprises comme Qualcomm vivent d’ailleurs sur leur portefeuille de brevets. Et la guerre des brevets ne manque pas de munitions entre 200 et 300 brevets entreraient dans la production d’un Smartphone standard. Ainsi, Microsoft a admis avoir vendu, à ce jour, approximativement 2 millions de licences de son système d’exploitation mobile à environ 15 $ pièce. De ce point de vue, on peut donc estimer les revenus à 30 M$. Sauf que, dans le même temps, 30 millions de mobiles HTC se sont vendus. Or le constructeur taïwanais reverse $ à l’éditeur américain pour chaque téléphone vendu. Microsoft a donc gagné environ 5 fois plus qu’avec son propre labeur.

Cette guerre est donc loin d’arriver à son terme. Et, malheureusement, ce sont les consommateurs qui risquent d’en payer le prix. Soit par un coût plus élevé des produits technologiques, soit par un recul de l’innovation.

Les patent troll, ces vautours de l’innovation

Un patent troll (troll des brevets), ou NPE (non practising entities, entités non exploitantes), est, dans Le domaine de la propriété intellectuelle et de La concession de licence, le nom donné à une compagnie ou à une personne morale ou physique qui utilise la concession de licence et Le litige de brevet comme principal modèle économique. Également appelés chasseurs de brevets, leur activité principale consiste à acquérir et/ou détenir des brevets qu’ils n’ont pas l’intention d’exploiter industriellement mais qu’ils cherchent à monnayer par le biais – de menaces – d’actions en contrefaçon.

L’activité des patents trolls se limite à l’acquisition, à la valorisation et à la vente de brevets. Leur stratégie est légale, mais elle est souvent critiquée pour des raisons économiques ou d’éthique des affaires. Certaines de ces entreprises valoriseraient Les brevets de façon excessive et chercheraient également à faire appliquer des brevets invalides.

Jabra : un micro-casque sans fil pour les pros

  • PDF

Jabra lance dans sa gamme Pro un nouveau micro-casque sans fil : le Pro 9450.

Un modèle optimisé pour les systèmes de communications unifiées et les softphones et équipé d’un micro anti-bruit, d’un système audio large bande couplé à un traitement DSP permettant d’obtenir un son clair lors des conversations. Il offre par ailleurs une portée sans fil de 150m, une double connectivité pour téléphone fixe et softphones, et propose jusqu’à 8h d’autonomie en conversation et 46h en veille. Le tout avec 3 styles de maintien : serre-tête, contour d’oreille et tour de nuque.

Jabra : un micro-casque sans fil pour les prosJabra lance dans sa gamme Pro un nouveau micro-casque sans fil : le Pro 9450.Un modèle optimisé pour les systèmes de communications unifiées et les softphones et équipé d’un micro anti-bruit, d’un système audio large bande couplé à un traitement DSP permettant d’obtenir un son clair lors des conversations. Il offre par ailleurs une portée sans fil de 150m, une double connectivité pour téléphone fixe et softphones, et propose jusqu’à 8h d’autonomie en conversation et 46h en veille. Le tout avec 3 styles de maintien : serre-tête, contour d’oreille et tour de nuque.

Cinq conseils de migration vers Fibre Channel over Ethernet

  • PDF



La Fibre Channel over Ethernet (FCoE ) est une technique de réseau de stockage SAN qui consiste à faire passer les trames du protocole Fibre Channel sur un réseau Ethernet.

Les grandes organisations IT qui adoptent pour Fibre Channel over Ethernet, même seulement dans les parties de leurs réseaux, trouvent souvent les défis de gestion plus importants que les obstacles techniques, car leurs équipes réseau et stockage ne sont pas habituées à travailler ensemble.

La plupart du temps la collaboration entre les deux équipes n’est pas intuitive : chaque groupe étant spécialisé dans un domaine précis.

Voici une liste de cinq conseils et recommandations pour ceux qui s’aventurent sur la Fibre Channel over Ethernet:

Astuce 1: commencez par un projet pilote.

Adopter Fibre Channel over Ethernet par phases est sans doute la stratégie la plus fiable.

Les consultants et analystes de l’industrie IT conseillent généralement de mettre en œuvre FCoE à la couche d’accès, entre les serveurs et les switch, pour la consolidation de serveur I / O. Et ils ne proposent que des orientations simplement parce que le multi-pathing et les capacités de switch multi-hop ne sont pas prêtes pour le prime time.

Dans un scénario typique FCoE, l’utilisation du Fibre Channel (FC) permet de réduire le câblage et les cartes adaptateur et baisse de la consommation du port au niveau de la couche d’accès. Les switch FCoE divise le trafic LAN et SAN.

Débuter avec un projet pilote donnera à l’équipe IT une chance de démontrer l’efficacité du système et de commencer à travailler sur la résolution des frictions potentielles entre les équipes LAN et SAN.

Astuce 2: Encourager le changement organisationnel

N’hésitez pas à promouvoir la collaboration entre les équipes SAN et LAN / WAN.

Il est fait assez courant que LAN /WAN et SAN soient deux domaines d’une organisation informatique souvent en compétition pour un ensemble de ressources commun. Souvent, les deux administrateurs ne s’entendent pas

Pour le responsable IT, lorsque l’équipe de stockage se montre réticente à passer au Fibre Channel over Ethernet, il doit déterminer et reconnaître l’impact organisationnel et l’affronter directement. Sur le plan organisationnel, il faut favoriser l’alignement ; cela ne doit plus être une guerre de territoire mais implique une convergence certaine.

Astuce n ° 3: Prendre l’initiative personnelle de se renseigner sur FCoE et Data Center Bridging.

Dans les environnements IT, pour la reconstruction des Data center, les administrateurs de stockage devraient s’impliquer dans des séances de planification, aider à élaborer les critères d’évaluation et s’assurer que leurs fournisseurs reçoivent des invitations à soumissionner pour le projet dans son ensemble, et pas seulement sur une seule pièce.

Astuce n ° 4: chercher des outils de gestion qui offrent une visibilité à travers les switch FCoE, FC et les environnements Ethernet.

La plupart des outils de gestion des ressources et le suivi de stockage ne prennent pas en charge les nouveau switch FCoE, les bénéficiaires ont donc besoin de chercher des conseils.

Cisco Systems, Inc a renforcé sa Fabric Manager pour gérer les périphériques FCoE de la même façon qu’il gère FC et les périphériques iSCSI. Pour un administrateur SAN utilisant Fabric Manager, il n’y a pas de différence dans la façon dont ils zonent les serveurs avec Fibre Channel [adaptateurs de bus hôte] et comment ils zonent les serveurs avec Fabric Manager unifié [adaptateurs réseau convergé].

Data Center Fabric Manager (Brocade DCFM) de Brocade Communications SystemsInc offre des capacités basées sur les rôles qui permettent aux administrateurs de stockage de gérer les ressources de stockage et les administrateurs réseau de se concentrer sur les ressources LAN / WAN.

Brocade prévoit de sortir un outil de gestion de réseau unifié, appelé le réseau Brocade Network Advisor, pour une utilisation sur les SAN, les réseaux IP, Fibre Channel over Ethernet des réseaux, réseaux sans fil et Multiprotocol Label Switching (MPLS) réseaux. L’outil est basé sur les rôles des capacités de contrôle d’accès. Brocade revendique que la mise à niveau pour les clients de Brocade DCFM se fera sans heurt.

MONÉTIQUE LE E-PAYMENT, LA NOUVELLE STAR

  • PDF

Ventes de serveurs : forte croissance au 1er trimestre en EMEA, selon IDC

Si l’évolution des transactions par carte croît à deux chiffres, celle des opérations en ligne explose, littéralement. En effet, le paiement sur le net a connu un bond de 182% pour s’établir à 295 millions de DH en 2010.

Lire la suite...

Ventes de serveurs : forte croissance au 1er trimestre en EMEA, selon IDC

  • PDF

logo techno mag

Le premier trimestre 2011 s’est achevé sur un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dollars pour les ventes de serveurs en EMEA (Europe, Afrique, Moyen-Orient), soit une hausse de 10,8% comparé à la même période en 2010.

Lire la suite...

Virtualiser les postes de travail : le nouveau défi

  • PDF

virtualisation poste travail maroc numeric cluster

Dans le but de réduire les coûts d’intervention sur des PC devenus prohibitifs, la virtualisation des postes de travail est devenue la nouvelle démarche des responsables de  systèmes d’information. L’architecture VDI (Virtual Desktop Infrastructure) et l’installation d’un hyperviseur sur le PC sont les deux technologies les plus novatrices La virtualisation selon VDI : Mode d’emploi  L’architecture VDI est la plus utilisee pour virtualiser les postes de travail.

Lire la suite...

Telecom: La portabilité encore améliorée

  • PDF

telecom portabilité maroc numeric cluster

Il y a près d’un an, nous vous parlions de la décision de l’ANRT de réduire à 15 jours le délai de portabilité des numéros fixes et mobiles. Le 15 avril dernier, l’ANRT a encore amélioré les conditions de résiliation dans une décision parue au bulletin officiel du 21 avril 2011.

La demande de portabilité se fait toujours après demande formelle et signée par le client auprès du nouvel opérateur téléphonique mais le délai a été raccourci de moitié pour passer à 6 jours ouvrés. L’opérateur précédent dispose de trois jours ouvrés pour répondre à la demande sinon elle serait considérée comme acceptée puis de trois jours ouvrés supplémentaires pour résilier la ligne et effectuer le portage. En cas d’hésitation, le client peut faire valoir un droit de rétractation de 2 jours ouvrés pour annuler le portage à compter de la date de l’envoi de la demande de portabilité.

L’ANRT précise que l’opérateur doit mettre en œuvre les moyens nécessaires pour que la portabilité soit effective en moins de 2 heures (temps pendant lequel le numéro du client peut être inactif) et elle doit rester gratuite quelque soit les spécificités de la ligne. De plus, la qualité de service d’un client possédant un numéro porté et celle d’un client ayant un numéro non porté ne doit pas différer.

En cas de refus, l’opérateur se doit de donner une raison valable et précise au client et aussi de lui indiquer les solutions possibles (très peu concevable dans ce domaine très concurrentiel). Certaines situations ne peuvent pas faire l’objet d’un refus telles que des factures impayées, un contentieux entre le client et l’opérateur, le maintien d’autres contrats de services  ou encore le fait qu’un contrat n’est pas encore arrivé à son terme. Pour ce dernier point, l’ANRT a d’ailleurs rendu une décision importante en février 2011 pour contrer les abus des opérateurs en réglementant plus strictement les résiliations d’abonnements.

L’ANRT a laissé 6 mois aux opérateurs pour mettre en place un système d’échange automatisé qui sécurisera les transferts de données et fluidifiera la procédure. Toutefois, les nouvelles règles de portabilité s’appliquaient dès le 21 avril 2011.

Ez-zouak Nabil
Source:itmaroc.com

N+One – Premier Data Center au Maroc

  • PDF

maroc numeric cluster data center
N+ONE, nouvel opérateur IT Marocain, a officiellement annoncé l’ouverture de son premier « Datacenter » nouvelle génération ultramoderne à Casablanca.

Lire la suite...

Paypal achete Fig Card ; une start-up de paiement mobile

  • PDF

maroc numeric cluster paypal
La filiale d’eBay rachète Fig Carf, un système de paiement mobile en magasin physique. C’est son 2nd rachat en 10 jours.

Paypal signe sa deuxième acquisition en moins de deux semaines. Sur son blog officiel, la filiale d’eBay annonce avoir racheté Fig Card, une start-up spécialisée dans les paiements mobiles. Le montant de la transaction n’est pas précisé. Fig Card permet aux marchands d’accepter des paiements mobiles dans les boutiques physiques au moyen d’une clé USB qu’ils branchent sur leur caisse enregistreuse. Pour utiliser le système, les acheteurs doivent simplement disposer de l’application Fig sur leur smartphone. Les fondateurs de Fig Card, Max Metral et Hasty Granbery, rejoignent l’équipe Mobile de Paypal.

EBay avait annoncé le rachat du service de localisation de commerces physiques Where, qui sera également intégré à sa division Paypal. Le site Bostoninnovation.com estime le montant de cette première transaction à 135 millions de dollars.
Source: Techno Mag

Newsletter

Sondage

Comment trouvez vous le contenu du site ?




Résultats
Vous êtes ici Communication Revue Tech