Sunday, Jul 22nd

Last update11:24:16 AM GMT

    Facebook Twitter 

TI: Le premier cluster opérationnel

  • PDF

 

«Notre ambition est de faire de Maroc Numeric Cluster une référence dans la région à l’instar des pôles d’excellence européens», explique Ahmed Reda Chami, ministre du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles technologies.

Le premier cluster dédié aux TI vient officiellement d’être lancé à Rabat. Il s’agit d’un des projets-phares de Maroc Numeric 2013, qui a été mis en place par le ministère du Commerce et de l’Industrie en partenariat avec les opérateurs du secteur des TI (opérateurs télécoms, entreprises, établissements de R&D et de formation, associations…). «Maroc Numeric Cluster a pour ambition de fédérer l’ensemble des acteurs du secteur notamment les opérateurs télécoms, les entreprises, les universités ou les associations, autour d’une vision commune de l’innovation TI», explique Ahmed Reda Chami, ministre du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles technologies. L’objectif, poursuit-il, est de favoriser l’émergence de projets d’innovation en priorité dans les quatre pôles d’excellence identifiés dans Maroc Numeric 2013, à savoir les services mobiles, la sécurité, monétique et droits numériques, le multimédia et les progiciels. «Notre ambition est de faire de Maroc Numeric Cluster une référence dans la région à l’instar des pôles d’excellence européens», ajoute le ministre. Pourquoi ces quatre secteurs et pas d’autres? «Il s’agit de niches d’excellence choisies en raison de l’existence de potentiel de marché local et de ressources pour l’adresser mais aussi de possibilités d’exportation», explique pour sa part Mehdi Kettani, PDG de Bull Maroc et président de Maroc Numeric Cluster. La structure est donc organisée en commission par thématique d’excellence.

 


La tutelle ambitionne de faire des TI un pilier de l’économie nationale et de faire du Maroc un hub technologique régional. Le regroupement d’entreprises dans le cadre d’un cluster dédié leur permettra également de devenir plus compétitives et donc de se développer et de conquérir de nouveaux marchés à l’international. «Nous avons au Maroc des entreprises qui sont des leaders régionaux, pourquoi ne pourraient-elles pas se positionner en leaders mondiaux?» signale Kettani. «En collaborant plus efficacement sur l’innovation tout au long de son parcours (idée, projet, industrialisation, commercialisation, internationalisation…), la recherche gagnera en opérationnalité et les entreprises en efficacité et innovation», ajoute-t-il.


Ce premier pôle de compétitivité a pour mission l’animation des acteurs TI autour de projets coopératifs à fort contenu innovant dans les quatre pôles d’excellence identifiés. Il vise également à créer un environnement favorable à l’émergence de start-up innovantes dans les TI. De plus, le cluster développera des services de soutien, de conseil et d’accompagnement pour les porteurs de projets. Quid du financement? «Différents mécanismes sont disponibles. Cela peut être les business angels, les fonds d’innovation, le fonds Maroc Numeric, le financement bancaire…», annonce le président du Cluster. Maroc Numeric Cluster cible 40 adhérents en 2011 et 200 à l’horizon 2013.

Newsletter

Sondage

Comment trouvez vous le contenu du site ?




Résultats
Vous êtes ici Communication Revue Tech TI: Le premier cluster opérationnel