Wednesday, Nov 20th

Last update11:24:16 AM GMT

    Facebook Twitter 

Ventes de serveurs : forte croissance au 1er trimestre en EMEA, selon IDC

  • PDF

logo techno mag

Le premier trimestre 2011 s’est achevé sur un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dollars pour les ventes de serveurs en EMEA (Europe, Afrique, Moyen-Orient), soit une hausse de 10,8% comparé à la même période en 2010.

Cette progression est, certes, moins forte que celle enregistrée dans le monde lors des trois premiers mois de l’année en cours (+12,1%). Elle est toutefois à marquer d’une pierre blanche puisque c’est la première fois depuis le premier trimestre 2007 que la hausse du marché en valeur s’exprime à deux chiffres dans la zone EMEA. En volume, la progression des ventes s’est établie à 2,6% pour 580 000 unités.

D’après IDC qui publie ces chiffres, la bonne performance du marché est à mettre sur le compte des serveurs haut et, surtout, moyen de gamme dont les prix se situent entre 25 000 et 249 000 dollars. Les facturations générées par ces deux types de produits ont respectivement progressé de 13,2 et 15,3% lors du premier trimestre 20011. Au même moment, celles des serveurs d’entrée de gamme ne croissaient que de 9,2% mais représentaient 65,8% du total du marché en valeur.

Mainframes : la croissance faiblit mais reste forte

Les chiffres des ventes par type de processeurs montrent une prépondérance toujours plus forte des plates-formes X86 qui représentent aujourd’hui 66,6% de la valeur totale du marché des serveurs en EMEA. Mais, malgré la montée en puissance technique de ces machines, 98,6% des revenus issus des ventes de serveurs haut de gamme proviennent toujours des serveurs CISC, RISC et EPIC. Le chiffre d’affaires du segment des mainframe demeurent d’ailleurs toujours en forte progression (+46,8%) mais en retrait par rapport au 62,2% de croissance atteints lors du quatrième trimestre 2010. « Les récentes améliorations technologiques apportées aux serveurs x86 améliorent leur fiabilité, leur disponibilité et leur sécurité. Cela entraîne une accélération des migrations vers ces plates-formes depuis des environnements Unix », explique Beatriz Valle, analyst senoir chez IDC.

Sur le segment des serveurs blade, la hausse de ventes est encore plus importante que celle de l’ensemble du marché. Elle s’est établie à +18% comparée au premier trimestre 2010. Or, cette croissance est à mettre en grande partie sur le compte des plates-formes lames non-x86. Leurs ventes ont doublé lors du premier trimestre pour représenter 13% des ventes totales de serveurs lames en EMEA. En comparaison, les ventes de serveurs blade x86 n’ont progressé que de 10% en valeur.

Oracle et Fujitsu à la peine

S’agissant du classement des constructeurs de serveur en EMEA établi par IDC, il est identique à celui observé sur le marché mondial. HP domine largement avec une part de marché stable à 41,2% tandis que celle d’IBM, le numéro 2, progresse de près de trois points à 28,7%. En troisième position, Dell s’arroge également une part de marché inchangée (11,7%). En revanche, Oracle a vu ses ventes reculer de 20% et ne génère plus que 6,9% du chiffre d’affaires du secteur (en revanche, la part d’Oracle a progressé de 0,1 point en un an, en valeur, au niveau mondial). Les facturations de Fujitsu ont également chuté, de 6%, amputant ainsi ses parts de marché d’un point à 5,6% dans la zone EMEA.

Newsletter

Sondage

Comment trouvez vous le contenu du site ?




Résultats
Vous êtes ici Communication Revue Tech Ventes de serveurs : forte croissance au 1er trimestre en EMEA, selon IDC